Centre d’interprétation de la théorie générale de la comptabilité

-        La théorie générale comme moyen d’analyse dynamique et méthode d’élaboration des écritures comptables - Essai de théorie générale de la comptabilité sur la base de la transcription digraphique en comptabilité des flux existant entre les agents économiques et/ou les sous-ensembles d’un agent économique ». Il s’agit de l'approche économique soulignée dès 1994 de la théorie générale à titre de contribution critique et constructive aux doctrines comptables. Le texte provisoire avait été enregistré à Châtelet, le 29.10.2001, vol.34 f° 80 C23 septante rôles sans renvoi, et publiée dans le cadre de l'ouvrage « COMPRENDRE LE REFERENTIEL COMPTABLE BELGE - TRAITE ANALYTIQUE DE COMPTABILITE GENERALE », TOME I « Approche analytique de la comptabilité générale », 230 pages, Editions comptabilité et productivité ASBL . Cet ouvrage, sorti de 15 mai 2004, forme le Titre I de l’étude de l’auteur regroupée sous le nom de « Traité analytique de comptabilité générale ». Ouvrage repris dans le catalogue de la Bibliothèque Royale de Belgique : Cote de l'ouvrage: BB A 2017 12.031

-        Analyse en vue de l’élaboration d’une comptabilité avec enregistrement simultané et digraphique des comptes et des articles budgétaires. Travail publié sous le titre publié sous le titre « Les flux financiers : Analyse en vue de l’élaboration d’un budget de trésorerie dans le cadre d’un plan financier ou d’une comptabilité avec enregistrement simultané et digraphique des comptes et des articles budgétaires »,73 pages, 2000, dans la revue belge de la comptabilité, mars 2001, 2001-1, n° 1, pages 03/75, Ordre des Experts-Comptables et Comptables Brevetés de Belgique.

Armoiries : Un écu d’azur à un livre de raison, posé sur un cercle de vieil or, duquel sort un dieu Hermes couvert d’une cape de gueules en brandissant, à dextre, un flambeau et, à senestre, un trébuchet d’or cordé de sinople, au chef d’or à trois toques académiques de sable. L’écu surmonté d’un heaume de tournoi germanique d’argent, doublé et attaché de gueules, posé de profil avec un arceau, aux lambrequins d’azur et d’or et surmonté du dieu Hermes de l'écu. Un listel blanc reprenant la devise de sable « oeconomica ratio » souligne les armoiries.

La symbolique : le livre de raison rappelle que la comptabilité doit relater l’histoire d’une entité et de ses comptes, le dieu Hermes, qu’elle est une technique de statistique à double entrée enregistrant les avoirs, les dettes, les droits, obligations et engagements de cette entité, tandis que le flambeau souligne qu’elle doit être un éclairage pour la gestion. Le trébuchet d’or cordé de sinople soulignant qu’elle doit être de qualité, c’est-à-dire complète, correcte et fidèle. Les trois toques de sable rappellent que le centre d’interprétation doit être, quant à lui, un outil favorisant la transmission du savoir-faire et un rappel des trois mondes de Popper.

Bénévole, chargé d'étude

JANSSENS Claude

Doyen d’honneur du Travail émérite (2006/2012, 2012), Juge consulaire honoraire (2004/2018, 2014), Economiste d'entreprises (er), Licencié en sciences économiques appliquées, CUSG, CUF, Titre et Insigne d’honneur d’or de Lauréat du Travail, catégorie expert-comptable, M's.

Portofolio

projet en cours 

Principe de comptabilité, Edipro

Rédaction : Claude JANSSENS, Jean-Guy DIDIER et Pascal SANNIA